Dune bashing et soirée dans le désert

By Fanny — Posted in Depaysemoi on

Depaysemoi EmiratsArabesUnis Experience Activités

Le dune bashing est surement l’activité phare des Émirats. Cela consiste à rouler (et à défier la gravité) dans les dunes du désert à bord d’un puissant 4x4. Sensations fortes garanties !

Cette activité étant une sorte de must-do quand on va dans ce pays, on n'a pas hésité et on s’est lancé !

Le dune bashing :

Notre chauffeur Shanavas nous récupère au point de rendez-vous donné par l’agence, et l’on sort vite de la ville, direction le désert.
On est toujours surpris par la rapidité avec laquelle le paysage change ici. Il faut compter à peine 40 minutes pour être dans le désert !

Alors qu’on est tous tranquillement en train d’admirer le paysage, notre chauffeur s’agite, il vérifie qu’on est bien attaché et que les vitres sont fermées et puis c’est parti ! D’un coup, son sourire s’agrandit, et on a à peine le temps de percuter qu’il passe en mode 4x4 et fonce droit devant.
On est secoué de partout, étrangement penché dans les pentes, des vagues de sable recouvrent complètement la voiture, le vide est juste sous nous… Ça peut faire peur dit comme ça, mais c’est super ! La conduite de Shanavas est impressionnante, on voit qu’il sait ce qu’il fait, et ça n’a pas l’air facile de « maîtriser » ces dunes de sable !

On est la dernière voiture d’une file de 4x4 qui, comme nous, prennent d’assaut le désert. C’est assez intéressant de les regarder pour se rendre compte comment cela rend d’un point de vue extérieur. Dès fois, on se demande quand même comment ça passe !

Dromadaires - Emirats Arabes Unis

Le dune bashing dure une heure (en comptant une escale où l’on a craqué devant des bébés dromadaires), avant d’arriver aux niveaux des « desert camp » où l’on va passait le reste de la soirée.

Bébé dromadaire - Emirats Arabes Unis

Activités traditionnelles et repas au « desert camp » :

On voit apparaitre quelques « villages », qu’ils appellent des « desert camp » (on a préféré la version anglaise plutôt que camp du désert ça sonnait un peu agressif), qui sont quand même bien espacé les uns des autres donc pas de risque d’être gênée par la proximité. On finit par s’arrêter devant l’un d’eux, on remercie et félicite notre chauffeur pour sa maitrise avant de franchir l’entrée.
À peine quelques pas fait, et l’ambiance semble avoir changé. Malgré l’absence de toit et que cela soit grand, c’est très chaleureux, surement dut aux couleurs chatoyantes et aux nombreux coussins disposés autour de la scène.

Desert Camp - Emirats Arabes Unis

On est accueilli par un thé (ou café), et on part découvrir les nombreuses activités proposées : s’habiller en tenue traditionnelle, tenir un faucon, du henné, du sand boarding (qui consiste à descendre les pentes de sable sur une sorte de snow) … On veut tout tester ! (enfin sauf le tour en dromadaire qui est possible à l’entrée, et les quads qui comparés au reste sont payants).
C’est vrai que cela a un côté très touristique, tout est là spécialement pour cela d’ailleurs. Mais qu’importe, pour nous, c’est une première et l’ambiance est géniale !

On commence par grimper tout en haut d’une dune histoire de faire nos curieux et de voir ce qu’il y a autour (un peu d’effort physique après le 4x4 !). La vue est à couper le souffle ! Le désert s’étend complètement et au loin, on peut apercevoir un autre « desert camp » qui commence à s’allumer dans le crépuscule.
On s’amuse à descendre en luge et en snow avant d’aller voir le faucon et de s’habiller en tenue traditionnelle : l’abaya noire pour moi et la dishdasha blanche pour Nils. Mes cheveux n’arrêtent pas de sortir du voile (ils n’ont pas dû comprendre le principe), je crois que ce n’est pas pour moi ! Tenir le faucon est assez impressionnant ! Son œil vif et intelligent nous observe. J'en avais déjà tenu auparavant, mais cela reste toujours une superbe expérience.

Faucon - Emirats Arabes Unis

Dans le désert, dès que la nuit tombe cela se rafraîchit vite au point qu’on puisse même dire qu’il fait froid ! On enfile nos pulls et moi les collants que j’avais amené « au cas où », et c’est reparti. Je craque pour un tatouage au henné, cela fait des années que je ne m’en suis pas fait ! Je crois que le dernier date de mon voyage au Maroc, au lycée.
Et puis c’est l’heure du repas, le buffet ouvre. On y trouve à la fois des plats arabes et certains plus occidentaux, il y en a donc pour tous les goûts.
En mangeant, on peut admirer le spectacle d’une danse du ventre, à savoir que normalement ce n’est pas traditionnel, au contraire dans les pays arabes, c’est même quelque chose de mal vu… Assez normal quand on sait que le corps est assez tabou (dans certains pays s'est vu au même niveau que la prostitution, et les filles évitent d’avouer à leur famille qu’elles pratiquent cette danse). Mais c’est devenu quelque chose d’un peu cliché, encore très apprécié des touristes, du coup, on y a le droit. La danseuse fait son show, et ambiance bien le public, il y a même une danse collective à la fin où elle montre quelques mouvements que l’on doit reproduire.

Danse - Emirats Arabes Unis

Un peu plus tard, on a le droit à autre danse (égyptienne à la base, mais passons) : Tanoura Dance, exécuté par un homme qui porte une drôle de tenue, mais qui la maitrise incroyablement bien ! Il exerce un jeu de tissu et de lumière assez fascinant avec sa tenue… Tenue qu’il commence à faire essayer pour que l’on tournoie avec ! Mon père et moi, on y passe tandis que Nils s’est discrètement éclipsé (le fourbe) et que ma mère se fait toute petite dans un coin.
C’est que ça pèse son poids ! J’exécute mon mouvement et ressors de scène l’honneur sauf.

Danse - Emirats Arabes Unis

Doucement, les gens commencent à partir, et ceux qui restent peuvent se diriger vers les shishas ou s’allonger tranquillement sur les coussins. Pour que l’on profite de la quiétude du désert, ils éteignent les lumières, et l’on peut admirer le ciel et se relaxer complètement après toute cette agitation.

À notre tour, on rejoint notre chauffer qui nous ramène à notre voiture que l’on a laissée au point de rendez-vous dans Abu Dhabi avant de revenir chez nous, des souvenirs pleins la tête et du sable plein les vêtements !

Notre avis :

On a vraiment apprécié cette journée, aussi bien le dune bashing que le desert camp et toutes les activités proposées. En plus, une fois sur place, il n’y avait rien de payant si ce n’est les quads que l’on pouvait faire en plus si l’on voulait et les boissons alcoolisées (surtout de la bière) toutes les boissons softs étaient gratuites.

On peut peut-être reprocher le côté trop touristique qui est vraiment présent, mais ils ont réussi à créer un espace sympa. En plus, pour Nils et moi s’était une première donc cela passe encore. Je ne suis pas sure que l’on referait cela plusieurs fois. Par contre, cela nous a bien donnés envie de passer une nuit dans le désert, mais dans un endroit plus isolé et traditionnel, rien que tous les deux sans d’autres touristes ! On l’a rajouté sur notre bucket list du coup ! (Vous pouvez retrouver notre Bucket list « ICI » si vous êtes curieux des nombreux projets que l’on a encore et si vous avez des bons plans et conseils, on est preneurs ! )

En tout cas, si vous avez l’occasion n’hésitez pas à faire cette activité, c’est une belle expérience !

Informations et conseils sur l’activité :

  • On peut faire l’activité à partir de Dubaï ou d’Abu Dhabi, pour nous, c’était le dernier vu qu’on y séjournait.
  • Le mieux est de passer via internet pour avoir les promos. On est passé par le site « Getyourguide » qui permet de réserver beaucoup d’activité en ligne avec souvent des promotions (surtout de dernières minutes).
  • Les prix varient entre 150 (36€) et 350 dirhams (85€) en fonction de la prestation choisie.
  • Attention à votre matériel dans le 4x4, ça secoue pas mal, et un choc vitre-appareil électronique est vite arrivé !
  • Prévoyez un vêtement chaud pour le soir ! Vous serez bien content de l’avoir à la nuit tombée.
Blog Comments powered by Disqus.
0.0