Chiang Mai, les immanquables pour réussir son séjour

By Fanny — Posted in Depaysemoi on

Depaysemoi Conseils Guide de voyage Thaïlande

Dès fois appelé « la Rose du Nord », « La ville aux 300 temples » ou encore « la Capitale du Nord », Chiang Mai est devenue plus que populaire au fil des années.
L’atmosphère à la fois animée et de quiétude qui y règne nous fait oublier le temps, et nombreux sont les voyageurs qui y restent plus longtemps que prévu !
Nous n’avons pas fait exception à la règle, et avons prolongé notre séjour (une fois de plus).
Chiang Mai nous a réservé surprise sur surprise, créant des souvenirs que ne nous sommes pas prêt d’oublier.

Un peu d’histoire :

Ancienne capitale du royaume de Lanna se situant entre le Royaume d’Ayutthaya et celui de Birmanie, Chiang Mai jouit d’un certain prestige par son emplacement sur une branche méridionale de l’ancienne Route de la Soie. Cependant, elle n’échappe pas aux diverses invasion que subit le pays, si bien que pendant quelques années elle est birmane avant que d’être repris en 1774 faisant de Chiang Mai une région officielle du Royaume de Siam.
Son emplacement lui confère un fort intérêt culturel, où l’on ressent des inspirations étrangères notamment dans l’architecture : temples aux toits à étages, représentations de nâgas (tête de serpent faisant le lien entre le ciel et les enfers).

Que voir et que faire à Chiang Mai ? Les incontournables :

Avec plus de 300 temples à son actif, on ne peut pas se rendre à Chiang Mai sans en visiter certains d’entre eux :

Wat Phrathat Doi Suthep :

Considéré comme le temple le plus important de la ville, il est LE temple incontournable pour toute visite à Chiang Mai.
Une fois dépassé les échoppes touristiques du départ, on arrive au pied d’un long escalier encadré par des nagas tout du long. Comment ça un escalier ?
Ah oui, on ne vous a pas dit ? Le temple est situé en haut de la montagne sacrée Doi Suthep, qui offre une incroyable vue sur la ville. Du coup, pour y accéder, il faut gravir les 309 marches qui vous séparent. Et oui, ce temple se mérite ! (Rassurez-vous, cela vaut la montée).

Attention !

Au pied de l’escalier, vous allez voir des petites filles habillées traditionnellement et qui poseront avec vous sur les photos en échange d’argent. On a observé le manège pendant un moment et l’on a vu que les parents (les mères) sont juste de l’autre côté de l’escalier, et attendent que leurs enfants amènent l’argent. Si les petites ne sourient pas ou pas assez, elles sont vite rappelés à l’ordre !
Encore une fois, nous sommes témoins d’un aspect bien plus négatif du tourisme.

Chiang Mai - Thaïlande

Une fois en haut, on a commencé à faire le tour par curiosité, et en faisant le mouton (Traduction : on a suivi des locaux ) on s’est retrouvé à l’intérieur du temple. Cependant, le temple n’est pas gratuit à la base donc si vous suivez l’entrée principale, on vous demandera, surtout si vous êtes un touriste, de payer l’entrée.

On a été agréablement surpris par ce temple, déjà il est bien plus grand que ce que l’on pensait, et il offre une balade assez agréable surtout avec le beau temps que l’on a eu.

Selon la légende...

Alors qu’un éléphant blanc transportait une relique de Bouddha (un os d’épaule), vers sa prochaine destination, l’animal est mort mystérieusement. Voyant cela comme un signe, un temple fût construit à cet emplacement.
Cela explique pourquoi bien qu’étant un lieu très touristique, on y trouve encore plus de Thaïs, qui viennent prier ou même en pèlerinage.

Le temple offre énormément de chose à voir, il y a plein d’éléments partout, et une fois de plus on ne savait plus où donner de la tête. Mais en écoutant un peu les guides touristiques, le sanctuaire le plus important et le plus sacré est le Chedi : celui qui se trouve au centre de la cour tout plaqué, or, où à chaque angle se trouve un Bouddha.

A savoir :

  • Tenue correcte obligée. Cela vaut pour les hommes et les femmes. Comme d’habitude : on couvre jambe, épaules, on évite les décolletés et autre tenue jugés irrespectueuse.
  • Pas de représentation quel qu’elle soit de Bouddha : tatouage, bijou, vêtement, etc.
  • On ne fume pas dans le temple.

Lire aussi "Que faire et ne pas faire en Thaïlande".

Infos pratiques :

Horaires : De 8h à 16h30.
Combien ça coute ? : 30 bahts par personne.
S’y rendre : A 15km de la ville, il y a des « taxis collectifs » qui y amènent, et autre moyen plus ou moins cher comme des navettes privées. De notre côté, on a opté pour la location d’un scooter !

Chiang Mai - Thaïlande

Chiang Mai - Thaïlande

Chiang Mai - Thaïlande

Le Wat Phra Singh :

En plein cœur de l’ancienne cité de Chiang Mai, le temple est sacré pour les vieilles images de Bouddha qu’il abrite. L’entrée est gratuite.

Chiang Mai - Thaïlande

Le Wat Lok Moli :

Ce temple, découvert un peu au hasard lors d’une balade, reste un élément important pour la ville de Chiang Mai puisqu’il s’agit d’un temple royal.

Voir les éléphants :

A la différence d’Ayutthaya et de ses éléphants battus, Chiang Mai est connu pour avoir de réserves d’éléphants très importants. On n’a pas pu y aller, car cela se fait majoritairement sous réservation (complet pendant des semaines à venir !) et c’est un gros regret. Dans ces réserves pas question de les monter, ou de les voir faire des numéros de cirque. Ici, vous pouvez connaître leur histoire, les nourrir, les laver et autres activités qui ne nuisent pas à l’animal. Nous n’avons entendu que du bon sur les réserves et que l’argent semblait aller pour le bien-être des éléphants. Renseignez-vous toujours au préalable, mais cela semble un bon moyen de découvrir ces magnifiques animaux en les respectant. De plus, la majorité de ces éléphants ont un lourd passé de torture, et sont sauvés pour passer le reste de leur vie en compagnie des leurs.

Louer un scooter & explorer les environs :

Nous avons opté pour louer un scooter pendant 24h afin de découvrir les environs de Chiang Mai, il nous a notamment permis de nous rendre au Wat Phrathat Doi Suthep et surtout de partir à l’aventure comme on aime tant.
Nous avons roulé sans vraiment savoir où l’on allait, nous permettant de découvrir des endroits reculés (on est même tombé sur un panneau attention tigre !). Cette journée en scooter à Chiang Mai a créé un souvenir mémorable pour nous grâce à a la gentillesse et simplicité des gens que nous avons rencontré (on vous raconte tout plus bas).
On est même parti se balader de nuit, avec la fraîcheur nocturne, les lumières qui défilent, c’est tellement agréable. On avait mis de la musique sur notre enceinte et à chaque fois que l’on passé, les gens riaient nous envoyer des grands sourires en criant « Good music ». On s’est retrouvé dans les campagnes, et vous vous souvenez quand je vous ai dit que les chiens sont territoriaux dans ce pays ? Et bien, on en a fait les frais, on s’est retrouvé coursés par des chiens dans un cul-de-sac. Heureusement, Nils a maîtrisé un demi-tour parfait sauvant ainsi nos précieux mollets. Mais on avait l’air malin en train de rouler les jambes en l’air haha !
Mis à part ces anecdotes, louer un scooter est un très bon plan si vous voulez vous balader aux alentours, et puis cela vous confère une certaine autonomie qu’on apprécie particulièrement.

Chiang Mai - Thaïlande

Chiang Mai - Thaïlande

Chiang Mai - Thaïlande

Infos pratiques :

Prix : Entre 150 et 300 bahts pour 24h. Les locations ne manquent pas dans la ville, donc vous avez le choix. Pour notre part, on a réussi à loué un scooter pour 24h avec assurance pour 150 bahts au lieu de 250 (on a compris plus tard que la dame s’est trompée en rendant la monnaie)
Administratif : On ne nous a pas demandé notre permis, mais dans tous les cas on avait le permis international en cas d’arrestation par la police ! Cependant, le locataire garde le passeport d’au moins une personne.
Prévoir : Testez l’appareil avant de le louer et prenez des photos comme preuve de l’état du véhicule. La moindre égratignure est importante, car certains se remplissent un peu plus les poches en vous accusant d’avoir causé des dommages à l’appareil (et ils ont votre passeport en otage !)

Un souvenir mémorable :

Voyant que le niveau d’essence est bas, on demande à un jeune homme s’il sait où l’on peut trouver une station essence. Tout souriant, il nous demande de le suivre et nous amène dans une sorte d’école où un événement sportif semble se préparer. Pendant un moment, on pense que l’on s’est mal compris, mais on voit un autre jeune partir en scooter, tout sourire et une bouteille vide à la main. Un peu perdus, on attend et on discute avec les locaux. On nous explique qu’il va y avoir un match important de sepak takraw, et on nous invite à rester. C’est avec plaisir que l’on accepte surtout que ce sport nous est inconnu ! Même si l’on est content de cette future découverte, on ne peut pas s’empêcher de se demander à combien l’essence va nous revenir (encore un peu traumatisé des arnaques du Vietnam). Finalement, la personne revient avec sa bouteille maintenant rempli d’essence, et en plus 50 bahts, perdus, on se demande à qui nous devons le donner et surtout combien on doit pour l’essence. Tout le monde est gêné et refuse qu’on leur rende l’argent. Ahuris, Nils et moi, on se regarde et essaie de comprendre la situation : on nous offre de l’essence et en plus, on nous donne de l’argent ? Pour dire les choses clairement : on était sur le cul haha. Du coup, on décide de dépenser cet argent dans un stand de nourriture (pour que cela revienne aux sources d’une certaine façon), mais même la, le vendeur nous offre plus de la moitié de la nourriture. Et cela, toujours avec un énorme sourire. Mais quel est cet endroit ?! Après avoir un peu discuté (un mélange d’anglais et de langage des signes), avec nos nouveaux amis, on va s’asseoir dans les tribunes pour assister au futur match. Une fois de plus, une famille de locaux nous surprend en partagent avec nous tout ce qu’ils ont amené à manger. Décidément ! On est assez gênés de ne rien avoir à offrir, mais il semblerait que nous soyons les seuls offusqués de cela.
Cette fin d’après-midi est un mélange de découvertes et de surprise, on découvre ce sport qui ressemble au volley, mais avec les pieds, on est complètement impressionnés par les grands écarts que les joueurs font comme si c’était la chose la plus facile au monde, et évidemment, on soutient l’équipe bleue, l’équipe locale. C’est un match serré, mais les bleus finissent par gagner ! Un énorme élan de joie gagne la foule, nous y comprit.
L’espace d’un instant en cette fin d’après-midi, nous n’étions plus des touristes, des blancs, ou des étrangers. On a eu le sentiment de faire parti du pays, sans barrière ni jugement et cela est un souvenir qu’on gardera à jamais.

Chiang Mai - Thaïlande

Combien de temps rester à Chiang Mai ? :

Certains vous diront qu’on a vite fait le tour, d’autres au contraire tombent amoureux de la ville et change complètement leur planning pour finir le reste de leur séjour ici !
Ce qu’on peut vous conseiller c'est de passer au moins 3 jours pour en profiter et la découvrir la plus possible sans être pressés.
Comme on vous le dit plus haut, louer un scooter pour au moins une journée est un bon moyen de visiter le coin !

Où dormir à Chiang Mai ? :

On est tombé amoureux de Golden Fort Guesthouse, excentré du bruit, mais très bien placé, cette bâtisse tout en bois, est tout simplement un excellent lieu pour se détendre ! On avait réservé via Agoda si bien qu’on avait le petit-déjeuner compris, et c’était juste super. Manger à l’extérieur, pendant que le propriétaire fait à manger lui-même et veut vous faire goûter toutes les spécialités locales : juste génial. On ne peut que vous la recommander si vous aimez ces endroits typiques.

Golden Fort Guesthouse

Site web : Golden Fort Guesthouse
Prix : Pour une chambre avec deux lits simples, douche commune, ventilateur et petit déjeuner comprit : 10€
Activités : Petit-déjeuner, free wifi, très bonne localisation dans un beau quartier.

Chiang Mai - Thaïlande

Comment venir à Chiang Mai ? :

En provenance d’Ayutthaya, nous avons pris un bus VIP de nuit qui nous a fait arriver tôt le matin (5h) à Chiang Mai.
Nous avons opté pour cette option, car cela fait transport et hébergement en même temps, donc même si c’est un peu plus cher que d’autres moyens, nous voulions ne pas être préoccupés par nos affaires, ou ce genre de chose. Même si on vous conseille de tout de même garder vos affaires les plus précieuses avec vous plutôt que dans votre sac à dos.
C’est la propriétaire de notre guesthouse à Ayutthaya qui nous a réservé le trajet, donc renseignez vous auprès de là où vous dormez, il y a de grande chance pour que l’on vous aide aussi.

Infos pratiques :


Durée : Environ 9h (Départ 21h avec une arrivée à 5h/5h30)
Prix : Entre 20 et 25€ par personne pour un bus VIP.

Chiang Mai - Thaïlande

Voilà, on espère que cet article vous a donné envie de visiter Chiang Mai, de notre côté cela nous donne envie d’y retourner et de poursuivre l’exploration.

Alors envie de vous dépayser à Chiang Mai ?

Les prix indiqués sont ceux que nous avons eus, vous pourrez rencontrer une différence (bien ou moins bonne !) mais au moins cela vous donne une idée.

Blog Comments powered by Disqus.
0.0