Guide de voyage - Vietnam

By Fanny — Posted in Depaysemoi on

Depaysemoi Vietnam Conseils Guide de voyage

Le Vietnam amène avec lui un parfum d'authenticité. Ce pays, dit l'un des plus préservé d'Asie, est connu pour ses rizières verdoyantes, sa forme longiline, ses chapeaux coniques , son street food, mais aussi son histoire.
Le Vietnam provoque un chamboulement pour tous les voyageurs qui s'y rendent, que l'on aime ou pas, il laisse une trace impossible à oublier.

Nous sommes restés 13 jours dans ce pays, un séjour que nous avons jugé un peu trop court pour pleinement l'apprécié. La 1ère partie de notre voyage était un peu speed, on bougeait beaucoup afin de voir un maximum de chose et puis ce style ne nous correspondait pas, on a donc ralenti le rythme pour privilégié le slow travel, améliorant ainsi notre expérience.

Infos sur le pays S'y rendre Se loger Manger Se déplacer Voyageuses

Infos sur le pays :

Carte d'identité :

Capitale : Hanoi              
Monnaie : Dong vietnamien
Langue : Vietnamien (très peu d'anglais sauf dans les sites et hôtels très touristiques)  
Chef : Tran Dai Quang (Président de l'Etat Socialiste du Vietnam)
Religion : Culte des ancêtres / Bouddhisme et Confucianisme comme philosophie.  
Décalage horaire(via France) : +5h (été)/+6h (hiver)

Histoire :

Il n'est pas facile de résumer une histoire comme celle du Vietnam, mais je vais essayer (ça serait dommage que vous vous endormiez !) Le Vietnam a un lourd passé, et il en porte encore aujourd'hui les cicatrices. Sa position géographique, notamment son ouverture maritime vers la mer de Chine en fait un objet de convoitise pendant des siècles.
Pendant 1000 ans, il est sous la domination chinoise, et c'est seulement au bout de plusieurs tentatives de révoltes que les Vietnamiens finissent par triompher de l'armée chinoise grâce au célèbre gouverneur Ngo Quyen qui leur fait gagner leur liberté et indépendance.
Indépendance dont ils profitent pendant 900 ans avant de tomber sous la coupe de la colonisation française pendant 80 ans. Le Vietnam, le Laos et le Cambodge forment alors l'Indochine française. La division du pays en plusieurs entités, l'exploitation abusive des ressources, le monopole du commerce et les taxes imposées par la France causent des tensions dès le 19e siècle. Des mouvements patriotiques apparaissent et des révoltes populaires éclatent. Ces mouvements restent contenus par les Français jusqu'à la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Pendant cette dernière, le Japon établi un protectorat en Indochine affaiblissant grandement les forces armées françaises. Situation dont profite le Vietnam pour lutter à la fois contre les Japonais et les Français.
Après la victoire des Alliés, malgré l'accord passé en mai 1946 entre le Vietnam et la France qui lui accorde l'autonomie politique à condition que celui-ci reste dans l'Union française, (soit parmi les pays contrôlés par la France), la situation se dégrade rapidement. La présence française est de moins en moins tolérée. Les tensions montent jusqu'au point de non-retour, et après le bombardement du port d'Haiphong qui provoque des milliers de morts civils vietnamiens, la Guerre d'Indochine éclate. Celle-ci se termine en 1955 sur les Accords de Genève qui reconnaissent l'Indépendance du Vietnam.
Cependant, en 1963, les agitations et assassinats qui se déroulent au Vietnam alarment les Etats-Unis qui interviennent en partie pour empêcher l'expansion du communisme. Arrive alors la 2nd Guerre d'Indochine de 1955 à 1975, tristement célèbre pour les nombreux bombardements notamment au napalm. Ce conflit est parmi les plus impopulaires et finit par aboutir sur les Accords de Paix de Paris.
En 1976, le Vietnam se réunit à nouveau et forme la République Socialiste du Vietnam, impliquant qu'un seul parti politique est autorisé : le parti communisme.
Le pays reste méconnu pendant des années avant que l'embargo des Etats-Unis soit levé, laissant le Vietnam s'ouvrir au monde.

Culture :

Les paysages : Ma 1re approche du Vietnam s'est faite il y a plusieurs années avec les livres de Marguerite Duras, qui y décrit une terre à forte personnalité, un mélange de nature traversé par des cours d'eau, des villes émergentes aux rues bruyantes et animées. Un pays complexe avec une beauté à découvrir doucement comme la descente d'un fleuve. Il se trouve que cela n'a pas complétement changé ! Même si les villes sont un peu plus développées maintenant, le Vietnam reste très agricole notamment avec la production de riz et de café (on a appris qu'ils étaient dans le top 5 d'exportateur mondial, et c'était plutôt une surprise !).
Le pays a des paysages assez uniformes composés de collines, montagnes et nombreux forêts (n'oublions pas les rizières et rivières !).
Les vêtements : On trouve encore bon nombre de tenues traditionnelles, pour en connaître quelques-unes :
Ao dài : portée par les femmes, c'est à la fois une tenue officielle, de cérémonie et un uniforme scolaire. C'est une tenue longue, fendue sur les 2 côtés.
Le chapeau conique : un élément toujours emblématique du pays. Très utilisé pour se protéger du soleil comme de la pluie. La version vietnamienne a sa propre fabrication qui prend près d'une journée pour seulement un chapeau !
Le Vietnam est très réputé pour le sur-mesure. C'est l'endroit idéal pour se faire faire un vêtement de qualité (et bien moins onéreux), par des mains expertes et minutieuses. Hoi An est l'endroit le plus réputé pour cela.
Sport : Il existe un art martial typique : le Viet Vo Dao, connu pour être très acrobatique, il peut se pratiquer avec ou sans armes. Si vous avez l'occasion allé voir une démonstration ou pourquoi vous initiez !
Les locaux se lèvent tôt, leur matinée est souvent sportive. On peut d'ailleurs assister aux aurores à des séances de yoga ou autre dans les parcs.

S'y rendre :

Les aéroports principaux et internationaux sont à Hanoi, Da Nang et Hô Chi Minh.

Préparer son départ :

Quel visa pour le Vietnam ? :

Un passeport suffit (pour les Français) du moment qu’il est toujours valable 6 mois après le retour. Sans visa, vous pouvez y rester 15 jours. Sinon, c'est 60€ pour un 1 mois.

Un billet de retour ou de continuation prouvant qu'on quittait le pays nous a été demandé à l'aéroport de départ !

Attention

L'exemption de visa est seulement valable jusqu'en juin 2018, le gouvernement met à jour régulièrement les conditions, donc, renseignez-vous toujours bien pour être sûr ! On ne saura que d'ici un an s'ils continuent cette exemption pour une autre année.

Quelle est la meilleure saison pour aller au Vietnam ? :

C'est mitigé en fonction de la zone. Normalement, la meilleure saison est considérée entre décembre et avril/mai. On a quand même remarqué que le Nord est souvent plus couvert et pluvieux que le Sud. Avoir du beau temps à la Baie d'Ha Long est presque un miracle !

A savoir :

- On peut changer son argent dans les bijouteries/magasins d'or. Demandez bien le taux de change, mais c'est souvent avantageux.

- L'anglais n'est que très peu parlé (ou alors ils font semblant de pas comprendre). Sauf dans les hôtels et lieux touristiques.

- L'eau du robinet n'est pas potable. Il faut donc acheter des bouteilles d'eau (pour quelques centimes).

- Il y a du Wifi partout.

- Ils sont très curieux et peuvent vous posez des questions indiscrètes. Ne le prenez pas mal non plus s'ils vous dévisagent.

- La vie nocturne se termine assez tôt. Il faut compter une fermeture des boutiques et restaurants vers 21h.

- Évitez d'exposer votre "richesse", déjà pour éviter les vols, mais aussi par respect pour ceux qui possèdent moins.

- Il y a beaucoup de contrefaçon (pour ne pas dire que ça) notamment North Face et des marques sportives/outdoor.

- Les Vietnamiens jettent tout par terre. Il est même très dur de trouver des poubelles dans les rues. Du coup, on ne peut pas dire que le pays soit un exemple de propreté.

- Attention à la drogue ! On risque de vous en proposer beaucoup dans les rues, mais les dealers sont souvent des balances. Évitez de tomber dans le panneau pour un peu d'herbe !

- L'apparence est assez importante. Il est bien vu d'être soigné et propre (sans non plus être sur son 31).

Se loger :

Comme partout, il y a du plus ou moins luxueux.
On peut se loger dans des guesthouse pour quelques euros. Comme il y a en a beaucoup, les prix peuvent être négociés surtout s'ils ne sont pas affichés.
Dans les guesthouse, la propreté est souvent limite (surtout dû aux moquettes - humidité - vieillesse de l'établissement), et on a plus d'une fois des invités surprises comme des cafards.

Quel budget pour dormir au Vietnam ? :

Pour une chambre double avec salle de bain privée et wifi, 5€ la nuit dans une guesthouse. Un hôtel, un cran au-dessus propose des chambres à 10€ la nuit.
Pour les hôtels plus luxueux à partir de 25€/30€ la nuit.
La localisation joue un rôle important, si vous êtes au centre-ville, près d'une zone touristique ... Par exemple dans la Baie d'Ha Long, quand on a séjourné dans un coin reculé, on s'est accordé un bel hôtel qu'on payé 10€ la nuit (grande chambre double, salle de bain privée, wifi et petit déjeuner comprit), alors que lorsque l'on a dormi une nuit dans la "vraie" Baie d'Ha Long bien touristique, on a payé 20€ la nuit. Il y a surement moins cher, mais on a un peu galéré à trouver autre chose.

Manger :

Le Vietnam est sûrement l'un des pays où l'on peut manger pour presque rien. On y trouve différentes spécialités plus ou moins identifiables. De notre côté, on n'a pas écouté les conseils "Laissez votre corps s'habituer", justement, on connaît nos corps donc on s'est lancé direct sur le Street Food. Et on a eu aucun problème !
On peut manger dans les petites shops de rue, ou dans les marchés. Pour manger "occidental", il existe de plus en plus de café et restaurants occidentaux. Ils sont souvent plus chers et pas forcement meilleur (la plupart des produits sont importés et pas toujours tops en fraîcheur et qualité).

Anecdote :

Au Vietnam, le repas est un moment privilégié et surtout de partage. C'est pourquoi vous remarquerez que souvent les Vietnamiens ne commandent pas un plat chacun, mais plein de petits plats qu'ils se partagent tous entre eux.

Quel budget pour manger au Vietnam ? :

Dans les marchés : on peut manger pour 1€/2€ pour 2.
Shops ambulants : on peut manger pour 1€/2€ pour 2.
Street Food restaurants : à partir de 4€/5€ pour 2.
Restaurant & cafés occidentaux : à partir de 15€/20€ pour 2.

Se déplacer :

Comment se déplacer au Vietnam ? :

Le pays a une multitude de transport en commun. On peut donc s'y déplacer très facilement.
Par avion : Pour les pressés, il y a plusieurs compagnies asiatiques notamment Vietjet Air et Jetstar Airways qui proposent des vols locaux pour vous déplacer rapidement à travers le pays.
Par bus : Il y a les bus "locaux" qui ne sont pas toujours d'une première jeunesse et qui font pas mal de stop, et les bus plus "touristiques", souvent mieux entretenu et équipé, ils ne sont pas de haltes et amènent directement à destination. Dans les deux cas, il n'y a pas de soucis à se faire si ce n'est pour la conduite de conducteur.
En train : Surement mon moyen de transport préféré au Vietnam. Les voyages sont souvent longs, mais cela vaut le coup, car on passe dans des paysages complétement différents des routes habituels : bord de la cote, sous des tunnels, en pleine campagne, etc. Ce moyen de transport est souvent considéré plus sûr que par la voie des routes.

Attention au loquet de porte :

Les loquets des compartiments sont un peu spéciaux dans les trains vietnamiens. En effet, vous pouvez facilement vous enfermer dehors sans faire exprès, car cela se verrouille de l'intérieur. Si jamais cela vous arrive en pleine nuit cela peut vous poser problèmes, si vous n'arrivez pas à réveillez les vos colocataires de compartiments, sachez que les controleurs dorment dans les couloirs, donc vous pouvez aller les voir pour qu'ils vous ouvrent avec leur clef magique ! Sinon pour éviter tout désagrément évité de fermer complétement la porte derrière vous !

En taxi : Un des moyens de transport le moins cher et le plus courant. Il y a en partout, et ils vous accosteront souvent pour vous proposer leur service. Normalement, le prix de la course doit être affiché sur le compteur, mais il est très rare qu'ils l'allument ... C'est à vous d'intervenir alors soit vous êtes d'accord et vous négociez le prix (attention qu'ils ne vous arnaquent pas sur la fin en vous demandant plus que prévu), ou alors vous insistez pour qu'ils l'allument quitte à quitter le véhicule pour en trouver un autre.
En xe ôm : Il s'agit des motos-taxis très populaires dans l'Asie du Sud-Est. Cela fonctionne comme un taxi habituel sauf que c'est en deux-roues. Beaucoup de Vietnamiens les utilisent y comprit pour livrer de la marchandise. (Vous devez tous avoir ce cliché un peu du Vietnam du scooter complétement chargé au point que l'on se demande comment cela tient). Néanmoins, il reste plus cher que le taxi.
A pied : Le Vietnam n'est pas du tout adapté pour les piétons. La raison est simple : les locaux détestent marcher. Ils ne comprennent pas que l'on puisse vouloir marcher plutôt que prendre un taxi. Ils insistaient beaucoup auprès de nous en disant "Mais c'est loin" ou ce genre de phrase, car pour eux rien que marcher quelques mètres parait inconcevable. Attention en étant à pied, il est très dur de traverser les routes avec toute cette circulation. Il n'y a pas de lignes blanches au sol et en plus, on dirait qu'aucun véhicule n'a de frein. Heureusement mêmes s'ils roulent mal, ils roulent lentement. Soyez tout de même vigilant.

Louer un scooter au Vietnam :

Il est interdit pour une personne ne possédant pas un permis vietnamien de louer un véhicule au Vietnam, que cela soit un scooter ou une voiture (qui reste rare, car un symbole de richesse). Même un permis international ne permet pas d'y avoir accès.
Bien que cela soit la loi, dans la réalité, il y a de grandes chances que vous puissiez en louer un cependant, c'est assez risqué, car si vous vous faites arrêter, la police ne vous fera pas de cadeaux. N'oubliez pas que si vous avez prit une assurance et que vous avez un accident, vous ne serez pas couvert puisque vous rouliez illégalement.

Quel budget pour se déplacer au Vietnam ? :

Avion : A partir de 50€/60€ par personne pour les vols entre les grandes villes principales.
Bus : A partir de 2€ jusqu'à 25€ pour relier les villes du pays. Pour un trajet dans la ville même compté moins d'1€.
Train : Cela dépend du type de billet que vous prenez : siège dur, siège mou, couchette, etc. Il faut prévoir environ 10€ à 75€ par personne. (On a trouvé que les prix sur internet étaient souvent plus cher que ceux que l'on a payé en gare).
Taxi : Pour une dizaine de kilomètre compté environ 5€.

Faut-il réserver ses transports au Vietnam ? :

Il est préférable de réserver si vous faites un trajet entre deux grandes villes principales comme Hue - Hanoi, car les trains et bus sont souvent complets, y comprit ceux de nuit. Si vous êtes en période de fête, le risque est encore plus élevé. Vous pouvez les réserver le jour même ou une semaine avant.

Les billets se réservent sur internet ou directement à la gare. Ce dernier est surement le meilleur moyen, car vous pouvez poser toutes les questions que vous voulez, et vous aurez les vrais horaires et prix. (Plus d'une fois en comparant, on s'est rendu compte que ce n'était pas toujours les mêmes).
Pour les bus, si elle n'est pas près de la gare, il faut trouver la station de bus.
Attention : On vous demandera vos passeports pour prendre vos billets de train.

De notre côté, on n'a jamais réservé à l'avance. On prenait nos billets le jour même ou quelques heures avant et on a toujours eu de la chance ! À vous de voir comment vous le sentez.

Voyageuses :

Voyager en tant que femme au Vietnam :

Le Vietnam est un pays encore conservateur dans ce domaine. Les femmes se marient assez jeunes, et fondent rapidement une famille. Elles n'en restent pas moins des travailleuses acharnées qui ne reculent pas devant la charge de travail !
Si vous êtes une femme seule, on vous demandera souvent si vous êtes mariés, si vous avez des enfants, pourquoi vous voyagez seule. C'est souvent de la curiosité et surtout une différence de culture. Pour éviter d'autres questions, vous pouvez toujours dire être mariés cela vous facilitera les choses.
Étant assez pudique, il est préférable d'avoir une tenue convenable et donc d'éviter les épaules découvertes, d'avoir le ventre à l'air et d'être habillé trop court.
Le Vietnam reste un pays sûr pour les femmes seules ou en couple. Le seul danger reste les vols et les arnaques.

Blog Comments powered by Disqus.
0.0